Offre d’emploi

La Communauté de communes de Serre-Ponçon recherche Responsable d’équipement sportif

amenagementduterritoirephotoarticlecentreaquatiqueDescriptif de l’emploi

En vue de l’ouverture du centre aquatique intercommunal au 01 juillet 2017 et afin de préparer la mise en exploitation de l’établissement, la Communauté de communes de Serre-Ponçon lance le recrutement du poste de DIRECTION/CHEF DE BASSIN (H/F) à temps plein.

Le poste est à pouvoir à partir de mai 2017.

Le responsable de cet établissement aura à sa charge l’encadrement d’une équipe d’environ 9 agents.

Poste à pourvoir le 01/05/2017
Date limite de candidature : 06/03/2017

Détails de l'offre

La phrase de la semaine

Paul-Gérard Server (à gauche) copieAujourd’hui les équipements sportifs, comme les centres aquatiques, ont des financements et des coûts de fonctionnement de plus en plus complexes. Il nous faut sensibiliser les élus et les collectivités locales sur nos savoir-faire professionnels. C’est le rôle de Fedairsport” de Paul-Gérard Server, président de la commission piscines publiques de Fedairsport.

Le 27 janvier dernier à Marseille, Fedairsport organisait une journée technique concernant le financement des équipements sportifs où environ 180 personnes étaient présentes. Les différents intervenants ont notamment insisté sur le fait qu’il est nécessaire de procéder à une analyse comparée avant de choisir le montage juridique le plus pertinent en fonction de l’équilibre économique de l’équipement. Cette analyse préalable permet de choisir la solution la plus adaptée et donc de sécuriser son exécution à terme. En effet, il existe des avantages, des opportunités et des inconvénients entre régie et externalisation.Aujourd’hui les équipements sportifs, comme les centres aquatiques, ont des financements et des coûts de fonctionnement de plus en plus complexes. Il nous faut sensibiliser les élus et les collectivités locales sur nos savoir-faire professionnels. C’est le rôle de Fedairsport” a indiqué Paul-Gérard Server, président de la commission piscines publiques de Fedairsport.

Compte-rendu complet dans notre magazine de mars >

Le chiffre de la semaine : 25 ans

Comme l’âge de la société Vert Marine

Jeudi dernier, la société Vert Marine, leader français de la Délégation de Service Public (DSP)dans les équipements sports et loisirs », a organisé une conférence de presse à l’occasion de ses 25 ans. Créée en 1992 à Mont-Saint-Aignan (76) par Thierry Chaix et Jean-Pascal Gleizes, l’entreprise a réalisé un chiffre d’affaires de 101,8 millions d’euros HT en 2015 et gère 90 équipements (12,5 millions d’entrées annuelles) dont 75 piscines. La plus importante étant l’Odyssée de Chartres : 15 bassins et 800 000 entrées par an. Au total, l’entreprise compte 1 861 salariés (fin 2015) dont 755 éducateurs et managers sportifs, 460 techniciens et agents d’entretien, 323 agents d’accueil et de clientèle ou encore 125 managers et responsables de service.

Par ailleurs, Vert Marine affiche de très bons résultats en 2016 avec 6 nouveaux équipements neufs, 8 contrats renouvelés et 3 établissements repris à la concurrence. De plus, en 2017, la société a annoncé l’ouverture de 3 nouveaux centres aquatiques au premier semestre : 2 dans le Morbihan et 1 dans l’Essonne.

Tours : réouverture de la piscine du Lac après deux mois de travaux

Centre aquatique du LacLe centre aquatique avait fermé ses portes le 5 décembre 2016 et a ouvert de nouveau ce lundi.

Ce chantier était nécessaire après l’apparition de malfaçons dans les bassins et sur la plage, où les carrelages se décollaient. L’établissement a subi diverses améliorations : changement du carrelage et des sols, rénovation des vestiaires, (aménagés en quatre zones pour plus de confort et pour faciliter le ménage), amélioration de l’espace d’accueil avec désormais quatre caisses (contre deux auparavant) et remise à neuf de l’espace bien-être (réouverture samedi prochain). Le coût des travaux est de 1,4 million d’euros TTC.

La phrase de la semaine

Belluc1bisLes températures des bassins sont volontairement élevés : 29 °C pour le sportif et 31 °C pour le ludique. Le surcoût de chaleur étant de 7 % par degré, nous l’avons chiffré à 7 000 euros par an. Or, avec 30 000 entrées supplémentaires, nous sommes largement gagnants” de Frédéric Belluc, directeur de la piscine intercommunale d’Aubusson.

Alors que le prévisionnel annuel était de 74 000 entrées, lors de sa première année d’existence, la piscine d’Aubusson a accueilli 103 000 personnes. Un résultat très encourageant étant donné que nous sommes situé au sein d’une communauté de communes de 12 000 habitants et dans un territoire rural avec une zone de chalandise peu importante. “Pour arriver à un tel chiffre, nous avons pris deux décisions importantes. Premièrement, nous avons enlevé le port du bonnet de bain obligatoire car c’est une contrainte pour de nombreuses personnes. De notre côté, possédant une bonne filtration de l’eau, cela ne nous pose pas de problème avec l’Agence Régionale de la Santé (ARS). Deuxièmement, les températures des bassins sont volontairement élevés : 29 °C pour le sportif et 31 °C pour le ludique. Le surcoût de chaleur étant de 7 % par degré, nous l’avons chiffré à 7 000 euros par an. Or, avec 30 000 entrées supplémentaires, nous sommes largement gagnants” explique Frédéric Belluc, directeur de la piscine intercommunale d’Aubusson.

Le chiffre de la semaine : 80

Comme le nombre de projets traités par an par le service territoires et équipements de la Fédération Française de Natation.

L’objectif service territoires et équipements de la Fédération Française de Natation est de contribuer au développement du parc de piscines de façon à offrir une réponse adaptée aux besoins identifiés en la matière et faciliter ainsi l’accès aux activités de la natation, tant sur le plan géographique que fonctionnel et technique. Il existe une réelle volonté de s’impliquer dans les projets menés par les collectivités en les conseillant le plus possible. “Nous sommes associés à ces projets par différents vecteurs. Premièrement, par l’intermédiaire des projets potentiellement subventionnables par le CNDS qui nous sollicite pour obtenir notre avis. Deuxièmement, grâce à nos référents régionaux au sein de nos 28 comités (qui vont devenir 18 ligues régionales et s’indexer sur la réforme territoriale) participant à certains comités de pilotage lorsqu’ils sont sollicités. Troisièmement, les collectivités nous contactent directement pour avoir des conseils : à la fois en phase amont pour adapter leur programme, ou parfois après le programme, voire dans la dernière phase des travaux” explique Basile Gazeaud du service territoires et équipements de la FFN.

Début des travaux au centre nautique de Castelnaudary

CastelnaudaryLa réhabilitation totale du centre nautique a commencé. Ces gros travaux sont devenus nécessaires pour moderniser ce lieu très fréquenté tout au long de l’année (plus de 400 personnes par jour).

La première phase de la première tranche des travaux s’achèvera vers fin avril. Cette phase comprend la construction du bâtiment administratif, à la place des anciennes cabines de la piscine d’été, ainsi que la construction du local technique qui servira, à terme, au fonctionnement des différents bassins (bassin couvert, pataugeoire couverte et bassin d’été).
La deuxième phase de cette première tranche démarrera fin août 2017 pour se terminer en juin 2018, entraînant la fermeture de la piscine couverte durant près de dix mois.

Sondage : Le bilan 2016 est positif pour vos centres aquatiques

Capture d’écran 2017-02-01 à 14.43.09Quel bilan tirez-vous de l’année 2016 pour votre centre aquatique ?

  • Il est très positif : 24 %
  • Il est globalement positif : 51 %
  • Il est mitigé : 15 %
  • Il est plutôt négatif : 9 %
  • Il est très négatif : 1 %

Les trois quarts des répondants à la dernière question de la semaine indiquent que le bilan 2016 pour leur centre aquatique est positif (dont 24 % très positif). Seuls 10 % évoquent un bilan négatif.

La phrase de la semaine

Saïd Omouri“Notre ambition est qu’il réponde réellement aux besoins de tous les publics. Il sera aussi bien un espace d’apprentissage et de découverte que de détente et de bien-être pour tous les Vitriots” de Saïd Omouri, adjoint au maire chargé des sports.

En cours de construction depuis quelques semaines, le centre aquatique de Vitry-sur-Seine remplacera la piscine du 8-Mai-1945 ainsi que le bassin scolaire Paul-Éluard. Il prévoit d’accueillir trois fois plus de visiteurs par an : 290 000 contre 100 000 actuellement. “Il est utile à la population et répond à de vrais besoins. Les créneaux horaires réservés aux scolaires ne suffisent plus et les clubs sportifs ne peuvent plus faire face à la demande. Pour preuve, les effectifs de l’ESV natation dépassent chaque année le millier d’adhérents (…). De plus, les pratiques ont évolué et les bassins ne sont plus adaptés aux exigences des nouvelles activités aquatiques (…).“Notre ambition est qu’il réponde réellement aux besoins de tous les publics. Il sera aussi bien un espace d’apprentissage et de découverte que de détente et de bien-être pour tous les Vitriots” indique Saïd Omouri, adjoint au maire chargé des sports.

Dessiné par l’agence d’architecture A 26, le centre aquatique comprendra deux bassins de nage 25 m, deux autres bassins d’apprentissage de 100 m2 chacun, un bassin balnéo de 150 m2, une pataugeoire, un espace bien-être (sauna, un hammam et un solarium extérieur de 200 m2) ou encore une salle de cardio training.

La structure est attendue pour le printemps 2018. Son coût est de 28,3 millions d’euros.